Adré commence le graffiti en 1997, il se consacre d'abord exclusivement au "writing" durant plusieurs années, puis son attrait pour la rue et les arts plastiques le conduit vers la sténographie, qu'il pratique toujours aujourd'hui. Récemment il est revenu vers les murs par le biais du collage. L'absurde, la multicultularité, la politique sont certains de ses centres d'intérêt.

90 €

Trees
adre.jpg