Artiste autodidacte né en 1982, vivant à Bordeaux et initié à l'art urbain à la fin des années 90, A-MO a depuis développé une technique très personnelle qui consiste à peindre en superposant des tags (signatures stylisées). Ces tags, réalisés principalement à la bombe de peinture ou au marqueur, se chevauchent comme les couches de peinture à l'huile d'un "tableau classique". L’artiste appelle cela « le Paintag ».

De près, l'observateur ne voit qu'un enchevêtrement de signatures et de mots, de différentes tailles, couleurs et formes. C'est en prenant du recul que l'œuvre révèle une deuxième lecture : les tags se font oublier progressivement et le sujet se dévoile. Souvent considéré comme l’une des principales dégradations visibles dans les rues, rapidement nettoyé ou recouvert, le tag est ici volontairement mis en avant en devenant la composante exclusive de ses œuvres. A-MO propose ainsi une autre perspective, plus positive et décalée, de cette discipline indissociable du mouvement graffiti.

Un univers coloré et instinctif, la "jungle urbaine" est son principal lieu d'expression et la nature son sujet de prédilection. L’artiste choisi de ne pas s’enfermer et travaille aussi bien avec les galeries que les particuliers ou bien encore dans la rue et continue de peindre illégalement avec la volonté d’être accessible à tous et de partager avec le plus grand nombre. « Le travail dans la rue et sur toile m’apportent énormément et sont, pour moi, complémentaires. Je ne les oppose pas et n’en privilégie aucun, ils m’apportent, l’un comme l’autre, des éléments nécessaires à mon développement artistique et créatif. » Dixit A-MO.

Vainqueur du concours national d'art urbain des Vibrations Urbaines 2015, A-MO intègre la prestigieuse collection privée de Bernard Magrez en 2016.

Site internet : a-mo-art.com
FB : amostreetart (https://www.facebook.com/AMOstreetart)

Instagram : amoarts 

4 €

Ours

4 €

Rhino